La valeur des résistances pour cigarettes électroniques est mesurée par les ohms. Cette dernière est une pièce cylindrique contenant des fils résistifs permettant de chauffer l’e-liquide du réservoir et de le faire diffuser afin d’assurer le vapotage. Avant d’acheter une résistance d’e-cigarette, il faudra vérifier sa valeur en ohm, mais aussi son wattage.

Que représente l’ohm de la cigarette électronique ?

Une fois entré dans le monde du vaping, il faudra apprendre tous les mots faisant référence à la cigarette électronique, vous avez donc compris qu’il faudra vous familiariser avec tout un vocabulaire, dont les Ohms. La valeur d’un atomiseur est un point primordial puisque c’est elle qui impacte directement sur la température de la vapeur diffusée. Son impact ne s’arrête cependant pas là, puisqu’elle joue également un rôle dans la quantité de vapeur aspirée et sur le choix du mod et du clearomiseur.

L’ohm représente l’unité de mesure d’une résistance électrique. Cette dernière a été appelée ainsi grâce à son créateur, Georg Ohm, un physicien allemand qui a créé la loi des Ohms. Cette valeur apparaît pour la plupart du temps sous forme d’oméga (Ω) sur certains appareils électriques.

Toutes les résistances pour e-cigarettes présentent une valeur propre à elles. Elles disposent également d’une plage de puissance permettant d’informer l’utilisateur sur la puissance de l’appareil. Pour les cigarettes électroniques, la valeur de la résistance varie entre 0.015 et 3 ohms. Vous trouverez deux types de résistance :

  • Des résistances sub-ohm dont la valeur ne dépasse pas 1 ohm ;
  • Des résistances non subohm avec une valeur supérieure à 1 ohm.

Les résistances sub ohm sont dédiées à la vape aérienne et permettent de faire diffuser une vapeur à température assez élevée. Elles ont besoin d’une puissance importante de chauffe et nécessitent des batteries et modbox de qualité, qui puissent d’envoyer au moins 100 watts, voire plus.

Les résistances non subohm sont donc dédiées à la vape serrée et diffusent une vapeur chaude à tiède. Ici, il n’est pas nécessaire d’avoir une puissance importante de chauffe. Ainsi, elles sont idéales pour ceux qui viennent juste de s’initier à la vape. Pour cette catégorie d’atomizers, il est conseillé d’opter pour des mods inférieurs à 100 watts.

Quel mode de fonctionnement pour une résistance de vape ?

La résistance d’une e-cigarette vient sous forme d’un cylindre métallique. Cette dernière se fixe à l’intérieur du clearomiseur et a une liaison directe avec l’e-liquide. Une résistance contient des fils résistifs attachés comme des ressorts, où des mèches de coton franchissent dans les spires. Les mèches permettent justement de créer la relation avec l’e-liquide se trouvant dans le pyrex.

Lorsque le vapoteur clique sur le bouton switch de son appareil, la batterie transfère le courant électrique dans la résistance. Le métal des fils résistifs écarte l’énergie cinétique et la rend thermique. Cette opération est plutôt rapide et dépend du métal des coils, de sa résistivité, mais aussi du montage de la résistance.

Lorsque l’énergie devient thermique, le courant chaud est envoyé à travers la mèche de coton jusqu’à l’e-liquide. Ce liquide contient deux principaux éléments, qui se diffusent lorsque la température dépasse les 60 °C, on parle ici de la glycérine végétale, et du propylène glycol. Vous avez donc compris que la résistance est le principal élément de la vape. Cette dernière permet de chauffer l’e-liquide, qui est aspiré justement par l’utilisateur après sa vaporisation.

Quel est le rôle des ohms dans le vapotage ?

Comme nous l’avons expliqué plus haut, les ohms permettent de définir la valeur d’une résistance. Il existe des résistances subohms, mais aussi des atomiseurs classiques pour une expérience plus douce, ou plutôt moins agressive. En effet, chaque résistance présente des besoins propres à elle. Il est donc important d’être au courant des propriétés de chacune d’elles afin d’assurer un bon vapotage, mais aussi pour ne pas risquer de faire détériorer votre e-cigarette.

La puissance de chauffage de l’e-liquide dépend principalement de la valeur de l’atomiseur. Les résistances ayant une valeur de moins d’un ohm chauffent bien plus rapidement que celles ayant une impédance de plus d’un ohm. Ainsi, cela impacte directement sur la capacité de l’atomiseur, mais aussi sur la température de la vapeur inhalée. Plus l’atomiseur est bas, plus la température de vapeur augmente. Ici, on parle d’une vape subohm.

Ce n’est pas parce qu’une résistance présente une valeur basse qu’elle ne peut pas provoquer la fameuse sensation de hit en gorge. Le hit est la sensation de picotement ressentie dans la gorge lors de l’aspiration de vapeur. Cet effet est recherché par la plupart des fumeurs de tabac qui souhaitent justement le retrouver avec une cigarette électronique. Il est donc conseillé d’opter pour une valeur de résistance faible, afin de ressentir un hit plus intense.

Pour les débutants, il est conseillé de commencer votre expérience de vape avec des résistances non subohm. Le hit en gorge ne va pas être trop fort et vous pourriez profiter d’un vapotage avec des e-liquides contenant un taux important de nicotine.

Quelle valeur d’ohms pour s’initier à la vape ?

Il est recommandé aux nouveaux vapoteurs de commencer la cigarette électronique avec des résistances ayant une valeur supérieure à 1 ohm. Une vape avec une résistance de 0.8 à 1.8 ohm permet d’offrir une expérience subtile et agréable pour une personne qui vient d’arrêter la cigarette et qui souhaite se mettre à la vape. Ici, le tirage de la vapeur est plus intuitif et le hit est mieux assimilé par le vapoteur.

Étant moins agressive, l’utilisation d’e-liquides pour vape avec une teneur importante de nicotine est tout à fait possible. De plus, c’est parfait lorsqu’un fumeur décide de faire un sevrage tabagique progressif. Aspirant une vapeur avec une forte teneur de nicotine permettrait à ce dernier de ne pas ressentir un manque énorme et de mieux tenir le coup.

Pour finir, on conseille une vape serrée pour les débutants. Cette dernière se présente généralement ainsi :

  • Une résistance dont la valeur varie entre 0.8 et 1.8 ohm ;
  • Offre un vapotage parfait pour les nouveaux vapoteurs ;
  • Diffusion d’une vapeur chaude à tiède ;
  • Possibilité de mettre un dosage de nicotine important dans les e-liquides ;
  • Une batterie moins puissante, et donc moins coûteuse.