Le DIY « Do It Yourself », terme anglophone signifiant « faites-le vous-mêmes », est de plus en plus connu chez les adeptes de la cigarette électronique. En effet, il est possible d’utiliser cette méthode et de fabriquer soi-même son e-liquide, et ce, à partir de quelques ingrédients de base. En premier lieu, il faudra avoir les connaissances nécessaires sans oublier le matériel approprié. Pour vous aider à produire votre e-liquide chez soi, voici un guide complet.

Le matériel nécessaire pour fabriquer son e-liquide

Pour produire votre e-liquide chez vous, il vous faudra être bien équipé avant de vous lancer. Ces accessoires spécifiques seront utiles aussi bien pour le dosage des divers composants que pour le stockage des e-liquides produits. Il faudra donc disposer de flacons, de pipettes, etc.

Les flacons vides

La production d’e-liquide nécessitera de disposer de flacons vides qui serviront à réaliser vos divers mélanges et à contenir vos liquides. Sur le marché, vous pouvez facilement trouver des flacons vides de toutes les formes et tailles. Il vous plaira d’opter pour le meilleur conditionnement possible. Vous pouvez utiliser un flacon de 10, 30, voire 100 ml. Il est recommandé de choisir des flacons gradués qui permettront de réaliser des mesures justes et précises de vos mélanges.

Les pipettes et seringues

Vous aurez également besoin de pipettes et de seringues pour produire de l’e-liquide. En effet, ils serviront à réaliser un dosage précis de la nicotine et des arômes. Comme le flacon vide, le mieux est que ces accessoires soient dotés de graduations. À vous de choisir la contenance que vous désirez. Avant et après utilisation, ces accessoires doivent être les plus secs et propres possible.

Les autres matériels

Pour obtenir de grandes quantités d’e-liquide, d’autres accessoires doivent également être disponibles. C’est le cas notamment des béchers et des entonnoirs qui vous aideront à réaliser vos mélanges et à les transférer facilement au niveau des flacons. Il faudra également vous procurer des étiquettes pour identifier vos diverses préparations, leur date de confection, leur contenu, etc.

Les différents ingrédients

Pour produire vous-même votre e-liquide, il est également important de disposer des principaux ingrédients de base. Il faudra vous procurer une base neutre qui servira à la dilution de la nicotine et des arômes du liquide. Elle aura un impact réel sur votre expérience de vape. Bien sûr, vous aurez besoin de nicotine pour booster votre e-liquide.

Vous avez alors le choix entre deux boosters : un booster de nicotine classique ou de sels de nicotine. Les arômes et les additifs occupent également une place importante. Le choix des arômes dépendra notamment de vos goûts préférés pour vapoter. Il existe de nombreuses références sur lesquelles vous pouvez vous baser sur internet. Vous pouvez aussi utiliser un calculateur pour un dosage optimal.

Les étapes pour faire votre e-liquide soi-même

La préparation d’e-liquide DIY soi-même est de plus en plus répandue aujourd’hui. Elle nécessite, tout de même, de suivre un certain nombre d’étapes importantes.

Préparer votre plan de travail

Pour commencer la fabrication d’e-liquide chez vous, il faut tout d’abord veiller à bien dresser votre plan de travail. Celui-ci doit être le plus propre et sec possible. Il faudra également vous assurer de la propreté et de la fonctionnalité du matériel disponible sans oublier les accessoires associés. La production d’e-liquide réclame de manipuler un certain nombre de produits irritants au contact de la peau comme la nicotine. Alors, pensez à bien vous équiper d’outils et d’accessoires de protections comme des lunettes, des gants ou un masque.

Réaliser le mélange

Chez vous, une fois le plan de travail bien en place, la fabrication de votre e-liquide débute par l’ajout des arômes dans un flacon. Il faudra bien doser ces arômes et cela nécessite quelques ajustements, notamment selon un pourcentage de dilution. Ensuite, vous devez ajouter la nicotine. Vous devez veiller à mettre le taux de nicotine convenable en utilisant facilement un calculateur disponible sur internet. Vous compléterez ensuite le reste du flacon avec la base neutre. Il est possible, si vous le souhaitez, d’ajouter un additif, il faudra juste l’insérer avant la base.

Mise en flacon et temps de steep

Certes, il est avantageux de produire soi-même son e-liquide, mais il faut tout de même définir une bonne organisation et disposer d’un temps suffisant devant soi. Il ne s’agit pas du tout d’un parcours du combattant, 30 minutes peuvent suffire pour fabriquer votre e-liquide. Il faudra toutefois veiller à laisser le temps aux arômes du mélange de bien s’imprégner et d’aller à maturation. Ce temps de maturation est appelé temps de steep et il fluctue selon la nature des arômes utilisés. En outre, il faudra laisser l’e-liquide steeper suffisamment, surtout si vous l’avez conçu avec une base renfermant beaucoup de VG.